L'école du Centre : la première école de la commune

Dès 1876, un projet de contruction de maison d'école est à l'ordre du jour. Le hameau du Plessis compte  à cette époque, une trentaine d'enfants scolarisables.

Chaque jour, été comme hiver, en empruntant des chemins difficiles, les enfants doivent parcourir à pied 3 à 4 kilomètres pour se rendre à l'école. Une quinzaine d'enfants se dirige vers Villiers sur Marne, autant vers la Queue en Brie et 3 ou 4 vers Chennevières sur Marne. L'absentéisme est important et va à l'encontre des attentes de l'instruction publique.

 

En 1876, une première pétition est adressée au préfet de Seine et Oise exigeant la construction d'une école et demandant l'édification d'une église. Etrangement, cette pétition est à l'initiative de Alphonse Combe, demeurant à Paris mais propriétaire d'une résidence secondaire au Plessis. Comme beaucoup d'autres , il ne vient au Plessis que pour profiter du calme et de la campagne. L'école, elle, profitera aux habitants (enfants de domestiques, paysans, artisans ...) vivant sur place.  

 

En 1878, une souscription est lancée en vue de recueillir des fonds pour l'édification d'une maison d'école. Une quarantaine de personnes dont six domiciliées au Plessis-Trévise font un don pour une somme totale de 4 000 francs. L'inspecteur d'académie est alors informé du projet d'édification d'une école au parc du Plessis-Trévise. Certains souscripteurs ont assorti leur don de conditions (somme réservée à l'achat de mobilier ou de fournitures scolaires, ou bien encore enseignement gratuit, laïque et obligatoire). 

 

L'idée fait son chemin ... Des enquêtes sont menées. Mais les communes concernées freinent dès lors qu'il s'agit de financer. Il est alors envisagé de recourir à la location d'une maison particulière pouvant faire office d'école.

 

Le 1er juillet 1880, la maison Souable est louée, avenue Marbeau.  le premier instituteur sera M. Barbier.  Une cinquantaine d'enfants fréquentera cette école.

 

Les effectifs continuent cependant d'augmenter. Le projet de construction d'une école n'est pas abandonné mais il tarde à devenir réalité face aux questionnements des uns et des autres (type de construction, coût financier , accord commun des trois communes ...).

 

Le 11 février 1888, une décision ministérielle autorise la construction d'une école. Les époux Duquesnoy offre en donation un terrain situé avenue Gonzalve (aujourd'hui avenue du Général de Gaulle) pour son édification. La commune de la Queue-en-Brie commence par refuser car la donation est assujettie à la condition de "gratuité à perpétuité de l'enseignement dans la future école." L'accord revu et modifié, les communes finissent par s'accorder sur leur participation financière respective. Les conseils municipaux adoptent les montants des emprunts. Le préfet autorise la construction de l'école. Les adjudications sont effectuées en présence des trois maires. Les travaux doivent être terminés pour le 1er octobre 1889.  

 

En réalité, suite à des difficultés d'ordre financier entre les différentes communes, celle-ci ne sera finalement construite qu'en 1890 soit 14 ans après la pétition. Alexis Clerc devient le premier instituteur de cette école. (A noter que la chapelle a finalement été construite en même temps sur un terrain voisin.)

 

En 1891, Adrien Duquesnoy, conseiller municipal de Chennevières-sur-Marne adresse au préfet une pétition pour demander que le hameau du Plessis soit érigé en commune.

Avec l'accroissement de la population, l'école récemment construite devient vite insuffisante (94 élèves pour 42 places).

 

Le 7 juillet 1899, le hameau de Plessis-Trévise devient de par la loi, une commune à part entière. La toute nouvelle municipalité s'installe dans les locaux de l'école.

 

En 1900, le nombre d'habitants a plus que triplé dans la commune (il y a alors plus de 900 habitants) et le nombre d'enfants est passé à 123. Les locaux se retrouvent vraiment trop exigus et il faut penser à une extension des classes et des logements des instituteurs. 

 

En mai 1900, la jeune commune approuve la construction d'une nouvelle école et d'une mairie au même endroit.

 

Le 3 août 1902, le chantier est terminé et l'école du Centre est inaugurée par le maire Jules Nivette. Une médaille commémorative est gravée à cette occasion.

 

En 1903, une construction complémentaire permet d'offrir un hébergement à la Poste et à son receveur et ce, jusqu'en 1912. Quant à la mairie, elle quittera les locaux en 1923 pour le batiment qu'elle occupe aujourd'hui avenue Ardouin.

 

 

Construction et aménagement de l'école

   cliquer sur l'image pour l'agrandir

Médaille commémorative gravée pour l'inauguration

Inauguration de l'école du centre - 3 août 1902

Galerie de photos anciennes de l'école du centre

Accés direct vers     
  Mairie  
  Bureau des Postes  
  Eglise Saint-Jean-Baptiste  
Retour Haut de page    
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2015-2017 SHPT - Mémoire-du-Plessis-Trévise.fr